Mon grand père paternel né Joseph Alphonse Eugène LE POEZAT voit le jour le mardi 23 janvier 1912 à 1h à Lorient (Morbihan).

Il est le fils légitime de Joseph Léon LE POEZAT, ajusteur à l'arsenal, âgé de 26 ans et de Suzanne Louise LE BIHAN âgée de 20 ans, bouchère.

 


Sa maman, Suzanne LE BIHAN est décédée le 23 juillet 1918 à Lorient (Morbihan) de la grippe espagnole, à l’âge de 26 ans deux jours après un accouchement douloureux, Joseph Alphonse Eugène est âgé de 6 ans.


Joseph Alphonse Eugène LE POEZAT au Séminaire (au centre) en 1923

Son père Joseph Léon LE POEZAT se re-marie le lundi 7 juin 1920 à 9h10 à Lorient (Morbihan) avec Marie Louise GUIGNER, bouchère, fille légitime de Pierre GUIGNER et de Marie BRÉCHEC.


Marie Louise Guigner a adoptée Joseph Alphonse Eugène LE POEZAT le 26 juin 1931 et se nommera désormais Joseph Alphonse Eugène LE POEZAT-GUIGNER.


Elève doué, Joseph Alphonse Eugène franchit toutes les étapes de la scolarité jusqu'à la classe de mathématique spéciales en 1931 au lycée Clémenceau, refusa les concours des grandes écoles par idéologie, et devient institueur intérimaire à Massérac (Loire Atlantique).

 
Joseph Alphonse Eugène LE POEZAT-GUIGNER se marie donc le vendredi 1 septembre 1933 à 15h20 à Nantes (Loire Atlantique) avec Simone JUHEL, employée de Commerce, fille légitime d'Auguste Joseph JUHEL et d'Ida Charlotte Marie ORDRONNEAU. Simone l'accompagna toute sa vie avec le même amour.

Sont présents : Louis Aurélien WESTERMAN (Témoin), ORDRONNEAU (Témoin).
Ce couple aura cinq enfants : Joseph, Suzanne, Serge, Annie et Mariannick.



La première classe de Joseph Alphonse LE POEZAT-GUIGNER Ecole Public Quai Hoche à Nantes (Loire Atlantique)


 
Joseph et Simone Le Poëzat-Guigner en 1935

 
Joseph Alphonse Le Poëzat-Guigner en 1935 avec son fils ainé Joseph Pierre



Joseph Alphonse LE POEZAT-GUIGNER, le 1er à gauche accroupi en 1939.


Joseph Alphonse LE POEZAT-GUIGNER, devant le grand gaillard à droite en 1939.


La guerre éclata; Joseph fu blessé au début du conflit (Dunkerque) Simone ira même le chercher et rentrèrent à Saint-Reine. Là Joseph participa activement à la Résistance comme responsable du secteur de Saint-Reine. Proposé pour la Croix de Guerre "pour ses brillants services et son action courageuse et réfléchie", Joseph la refusa, prétendant "avoir fait de la résistance, mais pas la guerre". Subtile nuance, mais qui en dit long sur ses principes.

 

Joseph Alphonse Le Poëzat-Guigner a rarement évoqué la seconde guerre mondiale (1939/1945). Pourtant il a activement participé la lutte contre l'envahisseur "SS" voici sa carte FFI Il fut élu président de la Résistance de la poche de Saint-Nazaire (Loire Atlantique).

A la fin de l'occupation Joseph Alphonse Le Poëzat-Guigner a poursuivie son action en repésentant le département de la Loire Atlantique en tant que membre du Conseil National de la Résistance.aux Etats Généraux de la Renaissance Française de Juillet 1945.

Pendant la guerre ne pouvant se rendre à Paris avec une femme et déjà trois enfants, Joseph prépara l'Ecole Normale de Saint-Cloud (Haut de Seine) par correspondance et fut reçu 1er au concours du professera des écoles normales d'instituteurs (Histoire et Géographie), pour préparer l'Inspection Primaire de 1947 à 1948.


Joseph
et sa femme Simone à Auch (Gers)


Joseph enseigna au collège Colbert de Cholet (Maine et Loire) de janvier à juin 1946. Sa voie était tracée, Joseph devint inspecteur primaire à Parthenay (Deux-sèvres) jusqu'en 1954, puis à Pontivy (Morbihan), puis directeur de l'Ecole Normale de Commercy (Meuse) et finalement directeur de l'Ecole Normale de Quimper (Finistère) en 1957 jusqu'à sa retraite dans une maison construite à Forêt-Fouesnant (Finistère) en 1972.

Joseph au centre avec une promotion devant l'entrée principale de l'école normale d'instituteurs de Quimper (Finistère)


Son père, Joseph Léon meurt le 13 juin 1959 à Lorient (Morbihan), Joseph est âgé de 47 ans.


Entre autres, Commandeur des Palmes Académiques et chevalier de la Légion d'Honneur, son dévouement, ses compétences, sa concience professionnelle furent unanimement reconnus. `

Ci dessus une photo prise le jour de la remise de la légion d'Honneur en 1964 de mon grand-père avec ma grand-mère paternel et leurs 5 enfants avec de gauche à droite Mariannick, Papy, Simone, Joseph, Suzanne (haut), Annie (bas) et Serge.



sa maman adoptive Marie Louise LE POEZAT née GUIGNER décède le 30 juin 1966 à Lorient (Morbihan) Joseph Alphonse Eugène est âgé de 54 ans.


Joseph avec Simone née Juhel, son épouse le jour de leurs noces d'or


Joseph Alphonse Le Poezat-Guigner est décédé le 9 octobre 1993 à La Forêt-Fouesnant (Finistère), à l'âge de 82 ans.
Selon sa volonté il a été incinéré le 11 octobre à Carhaix (Finistère).